Mise en avant des artisans français dans le domaine du bien être et de la beauté

Depuis quelques années, le secteur de la beauté et du bien-être évolue. De plus en plus de marques s’engagent et travaillent avec des produits plus naturels, et de nombreux artisans français proposent des alternatives plus locales.

Le bien-être et la santé sont au cœur de toutes les attentions. Cela permet notamment de découvrir ou redécouvrir des plantes, des huiles, des fruits, …. bon pour la santé de notre peau, de notre corps et de notre planète.

Une demande générale

C’est notamment grâce à l'engouement des Français et la recherche de produits bons pour la santé que le domaine du bien-être et de la beauté s'est développé ces dernières années.

Les consommateurs ne souhaitent plus utiliser des produits fabriqués en laboratoire avec des produits de synthèse. Ils veulent savoir ce qu’il y a dedans, et supprimer les produits potentiellement toxiques. Paraben, sulfates, colorants, …. beaucoup ont vu leur côte baisser (Notamment à cause de leur implication dans des études sur la multiplication des cancers… ) et se sont vu supprimer des compositions.

Les grands acteurs dans le domaine des cosmétiques et du bien-être ont donc été forcés de se mettre au goût du jour. Mais ces changements ont pris du temps. Ce sont donc les petits artisans locaux, les entreprises de vente de produits cosmétiques de base ou même les vendeurs de vrac, qui ont profité de cette tendance.

Aujourd’hui, la consommation des Français a changé et est en constant mouvement. Pour tous, il est important de connaître la provenance et l'impact des produits qu’ils consomment. Tout cela, dans le but de faire des économies, de se protéger et d’avoir un impact moins grand sur l’environnement.

Une démarche locale

C’est en premier au niveau local que les choses ont commencé à bouger. Avec l'avènement du “Fait Maison”, du “DIY” alias “Do It Yourself” (soit “Fait Maison”, en Anglais), ce sont les femmes, principalement, qui ont été pionnières dans le domaine : réalisation de crèmes simples, de savons, de shampoing solides, de baumes pour les lèvres, de dentifrice, …Grâce à des recettes de “Grands-Mères”, à des tutoriels sur internet ou dans des livres spécialisés, elles ont pris le temps de créer des produits dont elles connaissaient la composition.

C’est comme cela, et notamment face à la demande croissante des consommateurs, que de petites entreprises et de nouveaux artisans sont apparus.

Certaines régions, comme le Sud de la France , ont vu apparaître des herboristes, des jardins médicinaux, des producteurs de plantes oubliées. Le climat ayant favorisé ce développement.

De nouveaux artisans sont arrivés sur le marché de la beauté et du bien-être, faisant très rapidement concurrence aux plus grands grâce au facteur “Local”..

Un accent national

En plus des réactions des associations de consommateurs (mettant en garde contre certaines substances controversées) et des consommateurs, eux-même, le gouvernement et les professionnels de la santé, partout en France, ont pris le temps d’analyser ce qui était bon ou non pour notre santé.

De nouvelles mesures ont vu le jour, des restrictions ont été mises en place, des tests complémentaires se sont imposés.

Partout en France, les entreprises cosmétiques se sont responsabilisées, dans le but de répondre aux attentes de leurs clients. Mais la lenteur des réactions des grands groupes a permis à de nombreux artisans de prendre le dessus et d’investir leur marché.

 

Aujourd'hui, on trouve de nombreuses marques, dans les rayons des grandes surfaces, comme dans les boutiques de produits locaux. Cela pour bien qu’il y a une véritable mise en avant des artisans français.